Trouvons la force de vivre cette période dans la personne du Christ…

Frères et sœurs,
Nous sommes toutes et tous, dans l’impatience d’entendre les prochaines mesures sanitaires pour, espérons-le, reprendre le chemin de nos célébrations Eucharistiques et la vie ordinaire…
Avec l’Équipe d’Animation de la Paroisse, nous réfléchissons à des suites possibles pour le temps de l’Avent et pour Noël.
D’ici là, pour les dimanches 22 et 29 novembre, nous aurons un temps de prière et d’adoration, de possibilité de communier et de recevoir le sacrement de réconciliation en l’église de Beaufort… (15h-17h30).
Merci de venir sur ces créneaux, en évitant les rassemblements et de vous espacer dans l’église pour vivre cette proposition.
Aussi, pour nous préparer à ces fêtes, nous vous mettons deux liens pour des apprentissages de chants que nous prendrons dans les temps à venir…

Un chant de communion : Recevez le Christ, doux et humble… (B. Laplaize –Emmanuel)

Et un chant de Noel

Le vendredi 04 décembre, aura lieu la soirée « Misons sur notre Église ».
Notre paroisse est particulièrement concernée par un des 8 projets qui seront présentés. En effet, avec la présence de Bénédicte Journet, pour le travail avec les écoles catholiques. nous bénéficions d’un lien plus fort avec les familles et les enseignants. Nous en voyons des fruits dès maintenant et bien d’autres à venir… J’en suis certain. 
Je vous invite à réserver cette soirée et à suivre de chez vous, cette animation par un lien que nous vous donnerons.
Voici des infos plus précises sur l’ensemble de cette soirée

En ce temps où la paix intérieure est plus difficile à trouver, tournons vraiment nos regards vers le Christ qui est notre Lumière et notre Espérance. Trouvons la force de vivre cette période dans la personne du Christ… Il a vaincu bien des étapes et endossé bien des épreuves, il ne peut que nous comprendre et porter ce fardeau avec nous… Dans la communion…

LUC BENETEAU -Curé

« Quelques réflexions en temps de confinement »

A cause de l’épidémie, nous voilà privés de messe. Et naturellement, cela nous inspire quelques réflexions.

Pour ma part, à propos de notre rendez-vous dominical, cela fait remonter de ma mémoire ce texte que j’avais lu autrefois.

Si tu es à la messe et que quelqu’un vient te dire : « ton ami a besoin de toi », eh bien, quitte ta messe et va la continuer auprès de ton ami ! Ainsi, l’Eucharistie s’ouvrira pour ton frère et pour toi. Elle aura véritablement pris le sens du partage.

Ainsi, ce manque doit nous ramener à l’essentiel, c’est à dire au partage ! Échanger avec les moyens qui nous restent pour communiquer, continuer à servir nos frères les plus démunis, agir en nous inspirant de l’encyclique du Pape François « tous frères ». Ce partage eucharistique pourrait alors se vivre autrement et peut être plus efficacement puisqu’il nous ouvrirait aux autres, croyants ou non.

Je finirai sur cette citation de Mgr Billé, entendue en 2000 à Lourdes, dans son commentaire sur le lavement des pieds dans l’Évangile de St Jean :

« Par le lavement des pieds, tout est dit de ce que Jésus va vivre dans sa passion ».

Ouvrons notre cœur à la manière du Christ et nous vivrons un partage de mort et de résurrection.


François DROUIN, diacre.